équanimité des formes

 

 Les apparences et les formes sont équanimes. Autrement dit, les apparences et les formes en elles-mêmes n'ont pas de qualités particulières. Elles sont, dans une neutralité totale. Coquilles vides. En revanche, ce que je suis dans le versant créateur leur insuffle une essence les rendant magnifiques, horribles, fraîches, fanées, riches, pauvres, extraordinaire, simple, vivante, vibrante, existante, amour, présence, silence, etc..

On peut noter qu'effectivement, en fonction de ces qualités, certaines apparences sont plus choisies que d'autres. Est-ce vrai ?

Par exemple, je regarde la montagne par la fenêtre, et la vois très belle. Qu'est-ce qui la rend belle ? Il y a de la lumière, cela brille, son volume, sa taille lui donnent comme une quantité de présence, pour quelqu'un d'autre nanti d'une histoire, elle pourrait apparaître plutôt comme menaçantes, encombrantes, obscurcissant ce qu'il y a derrière. Sans histoire, qu'en est-il de l'essence insufflée ?

 

Elle est présence et c'est tout.

SITE  LIVRE:

 

"conscience pure"

 

Recueil de textes de Dayana

 


 

Prochaines rencontres

 

  

 Rencontre à Allauch, près de Marseille

weekend des 15 et 16 écembre

 

 

 

 autres rencontres, cliquez ici

 

 

 

 

 

pour recevoir par mail les dates des rencontres près de chez vous

INFOLETTRE

Veuillez saisir votre adresse e-mail
pour recevoir notre newsletter!
Adresse e-mail:
Région de résidence:
S'abonner Se désabonner
 

FACEBOOK