ÊTRETE

Tout est pure présence conscience

 

 

 Présence conscience jamais ne cesse et est toujours maintenant. Ce maintenant ou instant éternel est atemporel.  

 

Elle est le coeur de l'expérience, l'expérience n'est faite que d'elle.

Elle est le vivre.

Sa nature est inconnaissable mais se sait être.

 

Présence conscience est la réalité et la seule réalité. Tout le reste est imagination

 

 

 

 

Le cœur du vivant, l'expérience vivante, le vivre,

c'est là, toujours maintenant, il est présence conscience

 

Rien ne se passe, rien n'existe en dehors de maintenant !

invitation à voir, écouter, contempler

voir est écouter, écouter est voir.

Voir n'est pas comprendre

Voir est essentiel c'est à dire de notre nature même, comprendre est du registre mental.

Voir constate l'évidence, il est la seule autorité.

c'est par voir que l'investigation se satisfait.

La dualité n'existe pas, elle est le fruit de l'imagination.

L'expérience est à jamais non duelle

 

Une seule et même conscience

Conscience individuelle, conscience collective, conscience globale, conscience impersonnelle: c'est chaque fois la même conscience. Seule et Unique Conscience. La différence s'adresse à "la forme" conscientisée, c'est à dire à conscience de l'individu, de la collecivité, de la globalité et de l'absence de forme.

La nature propre de la conscience est toujours la même quel que soit ce qu'elle contemple.

 

 

 

l'attention

Présence conscience se métamorphose en attention

L'attention est présente pendant les phases de veille et sommeil avec rêve

l'attention est conscience perceptive, elle est perception. cette"forme" de conscience est réflexive

et crée l'illusion de l'extérieur comme par un mouvement hors de soi et l'illusion de l'intériorité comme par un mouvement vers soi. Il s'agit en fait du même mécanisme réflexif de la conscience. Tant qu'il est en action, le monde les autres et l'ego semblent être réels.

 

 

 

LA PRESENCE - CONSCIENCE N'EST PAS LOCALISEE

Il n'y a pas de centre conscient. La conscience_attention "siège" à l'endroit même de la perception en intimité complète avec elle. Croire en un centre conscient maintient un subtil sens du moi même lorsqu'il a été vu que c'est la pensée "moi" qui en est la racine.

 

 

 

 

La nature propre de la conscience est toujours la même, elle est inconnaissable

Le connu guide à l'inconnaissable Le chant de l'inconnaissable est le silence

La fin du rêve d’individualité

 est juste de voir, de réaliser que 

 

* l'ego est la pensée crue"je suis un individu séparé" + l'expérience sensorielle de tensions.

* Le sens du moi est nourri par l'affect (émotions et sentiments),

*la nature originelle de l'ego est la peur

 

Le fonctionnement égotique est entièrement mu par la peur.

Lorsque le fil d'Ariane est remonté par la contemplation, il est réalisé que la totalité des actions égotiques a pour origine la peur. Toutes les peurs pointent la peur source, celle du néant.

Le néant est la nature même de l'ego, c'est à dire la non existence signant la nature illusoire de l'ego. Ce néant est une perception. Autrement dit, le néant n'existe pas.

 

 

 

Il n’y a pas que le rêve de l’individualité il y a aussi le rêve de la matérialité.

Mais cela va ensemble.

 

La croyance en cela enferme artificiellement  l'instant dans le monde, le cosmos et ses multiples formes conceptualisées.

L'univers mental est issu de la torpeur

La torpeur est l'artifice qui suggère l'absence de conscience

Ceci est pure imagination

 

 

CHEMINEMENT:

 


Le détachement du regard de la pensée

Le détachement du regard des perceptions

Attrait du regard sur lui même

Arrêt du mécanisme réflexif

Silence