percevoir la réalité?

Commentaires : 6 (Discussion fermée)
  • #1

    Philippe (mercredi, 16 décembre 2015 16:37)

    Bonjour Dayana,
    je reviens de votre site "Conscience pure" sur lequel je lis des articles d'une grande clarté et d'une grande aide pour discerner. S'il devient évident, notamment grace à vos écrits (sur le plan de la compréhension) que le mental, le sensoriel et tout le bagage analytique qui les accompagne, est vu comme une surimposition, comment être certain de percevoir directement la réalité ?
    merci

  • #2

    Dayana (jeudi, 17 décembre 2015 16:48)

    Bonjour Philippe,

    Et bien tout d'abord la réalité ne se perçoit pas, c'est là une très grande différence d'avec tout le reste.La réalité se vit et se sait être. C'est plutôt du registre de "l'aperception". Une autre façon de le dire en reprenant les mots de Francis Lucille, qui n'est pas juste (de toute façon aucun mot ne sera juste fondamentalement pour décrire cela) mais permet d'en évoquer la direction: tout ce qui est perçu l'est par un intermédiaire: les sens, la pensée. La réalité, elle, est perception directe sans intermédiaire

    Et aussi, lorsque cela est reconnu, c'est du registre de l'évidence, nul besoin de confirmation. Le besoin de confirmation est issue de la pensée qui provoque l'idée que la réalité peut être absente, masquée etc..et en fait quelque chose à percevoir. La réalité ne se perçoit pas et ne se pense pas. Ce qui empêche bien souvent de la reconnaître c'est juste qu'on l'aborde par le biais de la pensée. Ainsi la réalité pensée n'est pas la réalité. C'est la réalité pensée qui se demande comment être sûr qu'il s'agit bien d'elle. La réalité, elle même est sans question.

  • #3

    philippe (mardi, 22 décembre 2015 16:31)

    Bonjour et merci Dayana,

    La réalité donc, ne se perçevrait pas,
    Sens, emotions, pensées, ne la connaitraient pas,
    La réalité elle, vivrait, se sachant être,
    Reconnue,évidente, libre, sans moi, sans maître.

  • #4

    Dayana (mardi, 22 décembre 2015 17:38)

    Bonsoir Philippe,

    Les sens et les pensées sont des perceptions. Les émotions sont ressenties et sont perçues par le biais des sens. De façon un peu artificielle on peut comme séparer deux "aspects" des perceptions: celui qui fait que l'on peut décrire une perception et celui qui concerne le "vivre" perceptif.
    La description d'une perception fait intervenir le mental qui se surimpose à l'immédiateté du vivre perceptif. En cela la perception qui se décrit est une illusion alors que le vivre perceptif, lui fait partie de l'être, de la réalité.Le vivre perceptif au moment précis où il se produit ne comporte aucune description, il est, il se vit, effectivement libre de tout maître ou de tout "moi". Simultanément il se connait, il est connaissance, conscience.
    A noter que lorsque la pensée vient décrire le vivre perceptif précédent (qui dès lors n'est plus là), elle devient elle même un nouveau vivre perceptif en tant que pensée (mais pas en tant que contenu de pensée).

  • #5

    philippe (jeudi, 18 février 2016 09:08)

    Bonjour Dayana,
    Merci de m'avoir éclairé par cette distinction entre perceptions décrites (faisant intervenir le mental) et vivre perceptif (immédiat comme l'instant présent).
    Mais alors, qu'est-ce qui permet à ce vivre perceptif de se connaitre, d'être conscient de lui-même ?
    et comment la pensée descriptive du vivre perceptif précédent, qui est donc mémoire, peut elle devenir un nouveau vivre perceptif, et non pas une simple mentalisation mémorisée de ce qui n'est plus ?

  • #6

    Dayana (jeudi, 18 février 2016 09:35)


    Bonjour Philippe,

    Vous dîtes: "Mais alors, qu'est-ce qui permet à ce vivre perceptif de se connaitre, d'être conscient de lui-même ?"
    C'est là un point pivot, le même que celui qui peut s'énoncer "comment sait on que l'on est conscient? Il est évident que la façon dont on se sait être conscient ne procède pas de la même façon que celle de percevoir quelque chose (perceptif descriptible). La conscience comme le vivre perceptif ne se perçoivent pas! Aucune formulation ne peut le décrire cela ne peut que se vivre. Si vous vivez intensément cette question...vous saurez.

    La pensée est comme faîte de deux composants : la nature pensée elle même et son contenu c'est à dire ce qu'elle raconte ou représente. La nature pensée est un vivre perceptif, ce que son contenu représente, n'existe pas.
    Lorsque l'on prend son contenu pour du réel (c'est à dire comme existant), par le pouvoir créateur que l'on est en tant que conscience, ce contenu imaginaire va initier de nouvelles formes en lien, créant une nouvelle expérience sensorielle qui devient à son tour un vivre perceptif. La croyance est alors l'impulsion qui engendre l'expérience sensorielle.

SITE  LIVRE:

 

"conscience pure"

 

Recueil de textes de Dayana

 


 

Prochaines rencontres

 

Rencontre du 16 au 18 sept

 

prés de st Etienne 

 

autres rencontres: clic ici

INFOLETTRE

 

Pour être informés des rencontres et activités :

Veuillez saisir votre adresse e-mail
pour recevoir notre newsletter!
Adresse e-mail:
Région de résidence:
S'abonner Se désabonner
 

FACEBOOK